Louis Harel de la Noë, l'homme des viaducs

 

Louis Harel de la Noë, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées dans le département des Côtes-d-Nord de 1901 à 1918, dirigea la construction de nombreux ouvrages d'art en fer ou en béton armé, entre autres sur le réseau ferré à voie métrique des Côtes-du-Nord.


Nous lui devons, parmi d'autres, la construction des viaducs de Brehec, de Caroual, de Douvenant, de Lézardrieux, de Souzain, du Vau-Hervé, de la Hasée et de Beaufeuillage, des Ponts Noirs, de Toupin, du Parfond du Gouët, de Blanchardeau ou des Pourrhis, des ponts du Guildo, du Léguer, de Jaudy, de Gouedic et des Courses, pour ne citer que ceux-là.


louis-harel-de-la-noe-1.jpg


Beaucoup de ses réalisations furent détruites dans les années 70-80, d'autres eurent plus de chance, ils furent conservées et même classées aux monuments historiques. Il en existe aussi quelques-uns encore en mauvais état qu'il serait grand temps d'envisager de restaurer et pourquoi pas de réhabiliter grâce à des circuits de patrimoine. 


Sur la page suivante, quelques-unes de ses réalisations sur le réseau des Côtes-du-Nord.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site